merdailleux


merdailleux
merdailleux, euse [mɛʀdɑjø, øz] n.
ÉTYM. XIXe; de merdaille, n. f.; « gens méprisables », XIIe; « personne méprisable », 1264; de merde.
Fam., vulg. Merdeux. || Un petit merdailleux. Merdaillon.
0 Il s'amusait bien à me voir essayer de me soulever sur ma paillasse malgré la fièvre qui me tenait. Je vomissais. « Bientôt, allons, merdailleux, vous pourrez ramer avec les autres ! »
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 168.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • merdaille — ⇒MERDAILLE, subst. fém. A. Pop. Troupe de jeunes enfants. Faites taire cette merdaille (LITTRÉ). Rem. Lar. 19e note que merdaille peut s employer pour désigner un seul enfant. B. Troupe de personnes méprisables. (Dict. XIXe et XXe s.). REM. 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • merde — [ mɛrd ] n. f. et interj. • fin XIIe; lat. merda I ♦ N. f. Vulg. 1 ♦ Matière fécale (de l homme et de certains animaux). ⇒ crotte, excrément; caca. Une merde de chien. ⇒ étron. On dit que marcher dans la merde du pied gauche porte bonheur. Mouche …   Encyclopédie Universelle

  • merdaillon — [mɛʀdɑjɔ̃] n. m. ÉTYM. 1808; de merdaille, XIIe (→ Merdailleux); cf. merdaillerie, 1606. ❖ ♦ Fam., vulg. Petit merdeux; personnage insignifiant et ridicule. 0 Ne dis pas le contraire : je le connais mieux que toi. Ne proteste pas, mon ami, ou j… …   Encyclopédie Universelle